Cardiologie

Cardiologue :

CyrilDr COHEN Cyril

Cardiologue, spécialiste des maladies du cœur et des vaisseaux, titulaire du diplôme d'Etudes Spécialisées de Pathologie Cardiaque et Maladies Vasculaires, ancien chef de clinique des universités, titulaire du DIU d'échographie cardiaque, du DIU de physiopathologie de l'exercice et de l'effort, du DIU de prise en charge de l’insuffisance cardiaque (Paris 5 ) et du DIU d'imagerie cardiaque en coupes (Paris 5).

Le Dr Cyril Cohen est né à Paris. Il a fait ses études à l'Université Paris V et s'est formé au CHU Necker-Hôpital Européen Georges Pompidou. Il a pu profiter d'expériences professionnelles au Canada et en Israël. Il s’est enrichi d'une importante expérience de la médecine d'urgence avec une activité de 10 ans au Samu de Paris, au Samu de Garches et au Samu de Strasbourg. Il poursuit son développement en tant qu'interne au CHU de Strasbourg, où il s'est spécialisé dans l'insuffisance cardiaque, les pathologies du sommeil liées aux maladies cardio-vasculaires.

Chef de clinique au CHU de Strasbourg, il a développé l'imagerie cardiaque multimodale, une activité de cardiologie nucléaire  avec une activité de recherche dans le domaine de la mort subite tout en participant à l'enseignement des étudiants en médecine et des médecins à la faculté de médecine.

Spécialisé en cardiologie à Strasbourg, il exerce en tant que cardiologue libéral au Groupe Médical Spécialisé depuis la naissance de ce projet original avec pour objectif une prise en charge optimale de nos patients qui dépasse notre hyperspécialisation grâce à un travail multidisciplinaire qui replace le patient au cœur de sa prise en charge.

 

florianDr ZORES Florian

Le Dr Florian ZORES exerce depuis 2010. Diplômé de la faculté de médecine de Strasbourg, ancien Chef de clinique des universités – Assistant des Hôpitaux au CHU de Strasbourg, il est titulaire du D.I.U. de Prise en Charge de l’Insuffisance Cardiaque de l’Université Paris Descartes et d’un Master 2 de Physiopathologie Cellulaire et Moléculaire de l’Université de Strasbourg. Il pratique l’échographie cardiaque, le holter tensionnel et le holter-ECG, le tilt-test, ainsi que les épreuves d’effort et les épreuves d’effort avec analyse des échanges gazeux (VO2 max). Il poursuit une activité de recherche en collaboration avec le Centre d’Investigation Clinique et le Pr Roul du CHU de Strasbourg. Il reste impliqué dans l’enseignement à la Faculté de Médecine, auprès des étudiants en médecine et dans le cadre de la formation continue en insuffisance cardiaque.

Ayant débuté son cursus en Médecine interne avant de se tourner vers la cardiologie, il a particulièrement développé ses compétences dans la prise en charge des insuffisances cardiaques, des atteintes cardiaques des maladies de système (sarcoïdose, sclérodermie, polyarthrite rhumatoïde, myélome, VIH, …) et dans le diagnostic et la prise en charge des malaises vagaux.

Conventionné Secteur 2

Tiers-payant accepté

CMU et AME acceptés sur présentation des attestations

Profil LinkedIn : https://www.linkedin.com/pub/florian-zores/1a/748/844

 

Consultation de Cardiologie
Dans le cadre de la consultation de cardiologie, nous effectuons, en accord avec les dernières recommandations des sociétés savantes nationales et internationales :
  • Bilan de douleur thoracique
  • Bilan de dyspnée (essoufflement)
  • Bilan de palpitation (sensation de battements cardiaques trop rapides et/ou trop forts)
  • Bilan de prévention cardiovasculaire (dépistage et prise en charge des facteurs de risque tels que cholestérol, hypertension, diabète)
  • Bilan et suivi d’hypertension artérielle
  • Bilan et suivi de troubles du rythme ou de la conduction cardiaques
  • Bilan cardiovasculaire après accident cérébral
  • Bilan cardiovasculaire avant anesthésie et chirurgie
  • Bilan et suivi d’insuffisance cardiaque
  • Bilan et suivi des complications du diabète
  • Bilan et suivi des complications cardiaques des chimiothérapies
  • Bilan et suivi des complications cardiaques des maladies générales (infectieuses, inflammatoires, tumorales, métaboliques)
  • Bilan de malaises
  • Bilan d’aptitude sportive et/ou professionnelle
  • Bilan et suivi de troubles du sommeil

Examens complémentaires réalisés  

Echographie cardiaque

L’échographie cardiaque (ou échocardiographie) est une technique d’imagerie incontournable dans le bilan cardiologique et le suivi des patients. Elle permet d’explorer les différentes parties du cœur (cavités, valves cardiaques) et d’analyser leurs dimensions, leurs morphologies, leurs mouvements et leurs fonctionnements, grâce aux ultrasons, en temps réel.

Elle est réalisée notamment dans le cadre du bilan de douleurs thoraciques, de palpitations ou d’essoufflement (dyspnée), mais aussi dans le suivi des pathologies cardiaques (hypertension, insuffisance cardiaque, pathologie des valves cardiaques, suivi des chimiothérapies, …).

Aucune préparation particulière préalable n'est requise. C'est un examen indolore qui n'entraîne aucun effet secondaire. Les ultra-sons utilisés sont sans danger. Il n’y a aucune contre-indication ni effet secondaire.

L’examen se déroule au cabinet, dans une salle d’examen ordinaire. Vous êtes couché sur le dos ou sur le côté, et votre poitrine est enduite d'un gel à l'eau pour faciliter la transmission des ultrasons. Le capteur placé sur votre thorax permet de visualiser en direct les images de votre cœur, et d’enregistrer des images ou des films de courte durée nécessaires à la réalisation de mesures. L’examen dure en général entre un quart d’heure et une demi-heure. Les résultats sont commentés dès la fin de l’examen.

Electrocardiogramme

L’électrocardiogramme (ECG) fait partie intégrante de la consultation cardiologique. Il permet d’enregistrer et d’analyser l’activité électrique cardiaque. Il permet notamment d’étudier la fréquence cardiaque ou bien de rechercher un ralentissement ou une accélération de l’influx électrique cardiaque.

C’est un examen totalement indolore, non invasif. Il est réalisé au cabinet, en apposant sur la peau des électrodes (autocollantes ou ventouses), au niveau des jambes, des bras et du torse. Dans de rares cas, un rasage peut être nécessaire au niveau du torse en cas de pilosité trop importante afin de permettre aux électrodes d’adhérer à la peau.

La réalisation du tracé ne dure en elle-même que quelques secondes. Les résultats sont commentés dès la fin de l’examen.


Echographie vasculaire

L’échographie Doppler vasculaire permet d’étudier la circulation sanguine dans les vaisseaux au moyen d’ultrasons, à la recherche de perturbations du flux sanguin liées à un obstacle ou à un rétrécissement du vaisseau. Elle est tout particulièrement utilisée, en cardiologie, dans l’étude des vaisseaux du cou, mais également dans l’analyse des artères ou des veines des membres inférieurs.

L’examen permet, principalement, de rechercher l’existence de plaques d’athérome, dépôt de graisse dans la paroi de l’artère et qui en réduit le diamètre, empêchant la circulation sanguine.

Aucune préparation particulière préalable n'est requise. C'est un examen indolore, sans effet secondaire ni contre-indication. Les ultra-sons utilisés sont sans danger.

L’examen se déroule au cabinet, dans une salle d’examen ordinaire. Vous êtes couché sur le dos et du gel est appliqué sur votre peau au niveau de la zone à explorer, afin de faciliter la transmission des ultrasons. Le capteur permet ensuite de visualiser en direct les images des vaisseaux, de leur paroi et de leur contenu. L’examen dure en général un quart d’heure. Les résultats sont commentés dès la fin de l’examen.

Epreuve d’effort

L'épreuve d'effort, ou électrocardiogramme (ECG) d'effort, ou test d'effort, est un examen dont l'objectif est d'étudier les réactions du cœur lors d'un effort d'intensité progressivement croissante. Il se pratique sur un tapis de course ou un vélo d'appartement. Au cours de l'examen, le rythme cardiaque est enregistré en permanence au moyen d'un électrocardiogramme classique (voir ce terme). Votre pression artérielle est prise à intervalle régulier.

L'intérêt principal de cet examen est d'analyser la perfusion du cœur, c'est-à-dire son oxygénation, au cours de l'effort, et de dépister ainsi des atteintes des artères coronaires. Il est également utilisé dans l'étude des troubles du rythme, des palpitations ou des malaises.

Le test d'effort n'est programmé qu'après une première visite auprès du cardiologue qui réalisera un examen clinique et une échocardiographie afin de s'assurer de l'absence de contre-indication à la pratique de l'examen. Les risques de survenue d'un trouble cardiaque sont faibles et toutes les précautions sont prises pour les éviter. C'est pour cette raison que le test est réalisé en milieu hospitalier, afin de permettre la prise en charge d'une éventuelle complication.

L'examen se déroule à la Clinique Saint Odile ou à la Clinique de l'Orangerie selon le praticien qui réalisera l'examen et selon que le test doit être réalisé sur vélo ou tapis. Prévoyez des vêtements amples ainsi que des chaussures confortables. Selon les cas, certains médicaments devront être interrompus avant l'examen. Ceci sera précisé par votre cardiologue. N'hésitez pas à prendre contact avec le secrétariat en cas de doute ou d'interrogation. Vous pouvez reprendre vos activités comme à l'accoutumé à l'issu l'examen, notamment vos activités professionnelles, et repartir par vos propres moyens.

Avant le début de l'examen, des électrodes autocollantes sont disposées sur votre poitrine afin d'enregistrer l'électrocardiogramme pendant le test, et un tensiomètre est placé sur votre bras. L'examen débute par une phase de repos qui dure une à deux minutes. L'effort en lui-même est progressif, facile au début, puis avec une difficulté croissante. Signalez pendant l'examen tout ce que vous ressentez (crampes, douleur dans la poitrine, essoufflement,...). Après l'effort, l'enregistrement est poursuivi jusqu'au retour à la normale de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle.

L'épreuve d'effort n'est pas un examen douloureux, mais elle demande un effort. Vous devez poursuivre l'effort aussi longtemps que possible pour que le test puisse être concluant. La totalité de l'examen dure une vingtaine de minute, mais il est recommandé de se ménager une plage de repos d'une heure à l'issue du test.

Les résultats sont habituellement discutés dès la fin de l'épreuve d'effort.

Epreuve d’effort cardio-métabolique (VO2 max)

L’épreuve d’effort cardio-métabolique ou cardio-respiratoire ressemble beaucoup à une épreuve d’effort classique (voir ce terme). Mais outre l’enregistrement du tracé électrocardiographique et la prise régulière de la pression artérielle, l’oxygène (O2) et le dioxyde de carbone (CO2) inspirés et expirés sont également mesurés. Le test permet ainsi de connaitre le volume d’oxygène (VO2) maximal extrait au cours d’un effort physique, et donc d’analyser le fonctionnement du cœur, des poumons, de la circulation et des muscles.

En cardiologie, cet examen est prescrit pour rechercher la cause d’un essoufflement ou d’une difficulté à l’effort, dans le cadre d’un bilan avant chirurgie, dans le suivi des sportifs et pour surveiller l’évolution de l’insuffisance cardiaque.

L’examen se déroule à la Clinique Saint Odile. L’effort est réalisé sur un vélo d’appartement. Prévoyez des vêtements amples ainsi que des chaussures confortables. Le plus souvent, les médicaments habituels doivent être poursuivis. Si ce n’est pas le cas, cela vous sera précisé par votre cardiologue. N’hésitez pas à prendre contact avec le secrétariat en cas de doute ou d’interrogation. Vous pouvez reprendre vos activités comme à l’accoutumé à l’issu l’examen, notamment vos activités professionnelles, et repartir par vos propres moyens.

L’examen se déroule en deux phases. La première phase consiste en une mesure de la capacité pulmonaire. Il s’agit de respirer, selon les consignes fournies par le cardiologue, dans un embout buccal. La deuxième phase est la mesure du VO2 proprement dit. Afin de pratiquer cette mesure, un masque est placé sur votre visage pour recueillir les gaz inspirés et expirés et les analyser. Puis vous réalisez une épreuve d’effort (voir ce terme), masque posé sur le visage. L’analyse de l’air ventilé permet de déterminer le volume maximal d’oxygène consommé lors de l’effort (le VO2 max). Comparé aux valeurs théoriques dépendant de l’âge, du poids et de la taille, et associé à d’autres paramètres, il permet d’estimer, par exemple, l’origine d’un essoufflement.

Ce n'est pas un examen douloureux, mais elle demande un effort. Vous devez poursuivre l’effort aussi longtemps que possible pour que le test puisse être concluant. La totalité de l’examen dure une trentaine de minute, mais il est recommandé de se ménager une plage de repos d’une heure à l’issue du test. 

Holter tensionnel (MAPA)

Le holter tensionnel (ou MAPA – Mesure Ambulatoire de la Pression Artérielle) est un examen qui permet d’enregistrer la pression artérielle (la « tension ») et la fréquence cardiaque pendant une période de 24 heures.

En effet, bien que mesurée systématiquement au cours d’une consultation, la pression artérielle varie au cours de la journée, selon les émotions, les traitements ou l’alimentation. De ce fait, la pression artérielle peut être faussement élevée en cours de consultation (hypertension artérielle « blouse blanche ») ou faussement normale (hypertension artérielle « masquée »). La MAPA permet de s’affranchir de ces variations et d’analyser la pression artérielle sur une période prolongée, y compris la nuit. Elle est d’intérêt également pour contrôler l’efficacité d’un traitement de l’hypertension artérielle et, le cas échéant, l’adapter et le personnaliser.

L’appareil se compose d’un classique brassard à tension relié à un petit boitier d’enregistrement habituellement fixé à la taille. La configuration et la pose, qui prennent une dizaine de minute, se fait au cabinet ; après quoi vous pouvez repartir et poursuivre vos activités habituelles. La prise de pression artérielle se fait à intervalle régulier, toutes les quinze minutes en journée, toutes les trente minutes la nuit. Après 24 heures, vous ramenez l’appareil au cabinet, où l’enregistrement est analysé. Les résultats vous sont communiqués, et expliqués, au cours de la consultation qui suit. 

Il est important de ne pas modifier vos habitudes de vie pendant le port de la MAPA, afin que l’examen reflète le plus fidèlement possible votre pression artérielle habituelle. Cependant, vous ne pourrez pas prendre de douche ni de bain tant que vous porterez l’appareil.

Holter ECG

Le Holter ECG est un examen qui permet d’enregistrer pendant 24 heures l’activité électrique du cœur.

En effet, certains symptômes peuvent être expliqués par des anomalies de l’activité cardiaque qui ne sont pas décelables lors de la réalisation d’un ECG (voir ce terme) en consultation. Il en est ainsi, en autre, des palpitations – qui peuvent être secondaires à une accélération anormale du rythme cardiaque – ou des malaises avec ou sans perte de connaissance – qui peuvent parfois s’expliquer par un rythme cardiaque trop lent, ou au contraire trop rapide. Lorsque l’anomalie rythmique est connue et traitée, le holter ECG permet de suivre l’efficacité du traitement, et, le cas échéant, de l’adapter et le personnaliser.

L’appareil se compose d’un petit boitier d’enregistrement habituellement porté en bandoulière, auquel sont reliés trois câbles fixés à des électrodes. Ces électrodes sont collées sur la poitrine afin d’enregistrer l’activité cardiaque. La configuration et la pose s’effectuent au cabinet ; elles durent une quinzaine de minutes. Vous pouvez ensuite retourner à vos activités habituelles. L’enregistrement, totalement indolore, se fait pendant 24 heures, y compris la nuit. Après 24 heures, vous ramenez l’appareil au cabinet, où l’enregistrement est analysé. Les résultats vous sont communiqués, et expliqués, au cours de la consultation qui suit. 

Il est important de ne pas modifier vos habitudes de vie pendant le port du holter, afin que l’examen reflète le plus fidèlement possible votre fréquence cardiaque habituelle. Cependant, vous ne pourrez pas prendre de douche ni de bain tant que vous porterez l’appareil.